L'histoire

Aujourd'hui

L’histoire
Après cinq éditions du Festival Prog-résiste à Soignies, Les Intemporelles naît en 2017 de l’envie de quatre Associations de combattre la standardisation du goût et des cultures.
 
Les valeurs
Nous voulons ralentir le rythme, redécouvrir notre identité et notre territoire. Nous voulons opérer lentement des choix dans un monde où tout va vite.
 
Les Associations
Alter EGo promeut des artistes, participe aux Fêtes de la Musique et a produit plusieurs Festivals. LE CCS développe un pôle culturel et créatif depuis le centre de Soignies. Le CCBLC encourage les initiatives culturelles locales. Le CCRC est le moteur du maillage culturel de la région du Centre et soutient la diffusion, la création et l’éducation permanente.
 
Le Produit
La musique : d’où vient-elle ? Comment a-t-elle été créée ? Qui sont les artistes qui la composent et l’interprètent ? Focalisons-nous sur la sensation d’écoute et Encourageons le public à ralentir.
 
Les matières premières
L’interprétation live est au centre de l’expérience d’écoute : confortable et accessible. L’interview, ciblée et approfondie, encourage le partage avec les musiciens. L’événement éclaire une des facettes de l’expérience. Le stand permet d’aller plus loin une fois rentré chez soi. Le bar-resto propose des produits régionaux, sains et savoureux.
 
Conseils d’utilisation
Soyez curieux. Soyez ouvert. Prenez le temps de comprendre. Prenez le temps de ressentir.
 
(L’étiquette narrative est un projet Slow Food.)

Hier

En 2013, le Festival Prog-résiste forme un nouveau partenariat : Prog-Résiste A.S.B.L., Alter-Ego A.S.B.L., le Centre Culturel de Soignies et le Centre Culturel Régional du Centre et propose un nouveau projet décliné sur 4 axes. Informer : écouter et voir des artistes au service des musiques progressives, découvrir avec eux les nouvelles voies en exploration. Favoriser les rencontres : entre amateurs, mais aussi avec tous les acteurs de cet inimitable monde de la musique progressive. Amener les participants à vivre une expérience : en s’exprimant, en interagissant avec cet environnement qui les passionne, souvent depuis des années. Enfin, ancrer durablement cette relation : que chaque édition permette de progresser, d’étoffer cet enthousiasme et donne irrémédiablement envie… d’y revenir.

Avant-hier

Après onze éditions, la Convention se cherche un nouveau souffle, fait une pause d’un an et, en 2013, se renouvelle en profondeur : de nouveaux partenaires, un nouveau lieu, un nouveau projet. Conférences, interviews, démos, exposition, librairie musique, bar et restauration s’ajoutent aux concerts, stands de disques.

En 2014, un concert gratuit extérieur ouvre chaque jour le Festival : l’occasion de présenter un groupe, autour d’un verre au Bar à Bulles.

En 2015, la Convention devient le Festival Prog-résiste.

A l'origine

La Convention Prog-résiste naît en 2001, en collaboration avec le Spirit of ’66. Le but : renforcer les liens avec les lecteurs du magazine.